Premier vrai cours : Commencer par ACHEVER ...!

Publié le par vero-vole

Dimanche 16 octobre, rendez-vous à 9h. Je ne me souviens pas de m'être levée aussi tôt un dimanche depuis longtemps. Bien évidemment, la nuit s'est mal passée, j'ai peu dormi. Je me lève un peu dans les vapes, ce qui m'évite de réfléchir trop et me permet de faire les choses mécaniquement.

Mon instructeur m'attend pour remplir un certain nombre de papiers. Il m'annonce que le fédé aime bien les femmes et les bichonne . Je comprendrai plus tard pourquoi : il n'y a que 4% de licenciées, et parmi elles, seulement 101 pilotent des pendulaires !

tanarg.jpgPuis , on commence enfin le cours par la visite de pré-vol. Je me concentre pour tout noter dans ma tête : il faut vérifier que l'engin est en état de voler, donc regarder toutes les attaches, tous les cables, l'état de l'aile , de l'hélice ... Je sais que je vais en oublier, mais je sais également qu'on reprendra cela à chaque cours.

On s'installe enfin, et pour la première fois, je prends la place du pilote, devant mon instructeur. Le coeur commence à battre sacrément.

Là, installation du casque, vérification qu'il n'y a personne autour et derrière, et démarrage. On s'arrête un instant pour vérifier les actions vitales : ACHEVER, système mémo technique pour ne rien oublier. On vérifie alors que l'aile est bien accrochée, qu'on est bien accroché, confortables, que l'hélice tourne normalement, que la radio fonctionne, qu'il y a assez de carburant, le sens du vent etc ...(voir les détails de ACHEVER sur ce blog d'une autre femme pilote).

Et enfin, on roule vers la piste. Pas encore évident, les pédales permettent de diriger les roues , la pointe haute de celle de gauche à freiner et l'autre à accélérer. C'est mon instructeur qui s'occupe du décollage (puis de l'atterrissage) grâce aux doubles commandes et aux "oreilles de mickey" qui lui permettent de diriger la barre.

Pour me montrer le principe de portance, il réduit les gas, et on descend d'un coup. Surprise, je lui fais comprendre que cela ne me plait pas. Mais je sens bien que j'aurai droit à d'autres surprises de ce genre, il faudra que je me prépare mentalement.

Je ne profite pas vraiment de ce vol , comme ce fut le cas pour les précédents. Je suis trop concentrée à maintenir un certain cap, tourner sans à-coups et retenir ce qu'on me dit.

20 mn de vol. Je suis contente, j'ai l'impression de ne pas avoir été ridicule. J'espère que ce fut vraiment le cas.

2e cours prévu ... dans 15 jours . Ca me semble long. Je demande ce que je dois réviser. Ce sera l'ACHEVER, mais je sais que je ne saurai m'en tenir à çà (j'ai finalement téléchargé les manuels de l'aile et du tricycle de mon engin pour revoir la pré vol et tous les noms).

Espérons que dans 15 jours, il fasse beau !

Commenter cet article